Rhume : un nouveau traitement de phytothérapie

Rhume : un nouveau traitement de phytothérapie

Christine Nicolet
| 13.09.2016
  • Belivair

Composé d'extrait sec de racine de pélargonium, Belivair Rhume Pélargonium est indiqué dans le traitement des symptômes du rhume dès les premiers signes.

Belivair Rhume Pélargonium peut être utilisé chez l'adulte, l'adolescent et l'enfant de plus de 6 ans, avec des posologies adaptées en fonction de l'âge. Avec cette nouveauté à base de plantes, le Laboratoire Therabel Lucien Pharma apporte une nouvelle alternative thérapeutique pour traiter tous les symptômes du rhume ...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Jean-Philippe D Pharmacien 13.09.2016 à 18h29

Un peu court comme description, et peu d'informations intéressantes donnés dans l'article.
Dire par exemple que ce produit est en fait un dispositif médical et non un médicament, et qu'il n'y a donc Lire la suite

Répondre
 
Didier DOUKHAN La rédaction du Quotidien du Pharmacien 14.09.2016 à 17h56

Réponse du Dr Frédéric MAS, Directeur Scientifique du laboratoire Therabel Lucien Pharma :

"La spécialité BELIVAIR® Rhume Pelargonium ne relève pas du statut de dispositif médical, mais bien de Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires