Les pharmaciens de l’Hérault menacent de fermer la porte aux DAM

Les pharmaciens de l’Hérault menacent de fermer la porte aux DAM

Marie Bonte
| 13.09.2016
  • Porte pharmacie

Pour protester contre les surcharges de travail imposées par l’assurance-maladie, le syndicat des pharmaciens de l’Hérault invite tous les officinaux à ne plus recevoir les déléguées à l’assurance-maladie.

Dans l’Hérault, les délégués de l’assurance maladie risquent fort de rester à la porte des officines. Car la coupe est pleine chez les pharmaciens, qui estiment que le réseau officinal est mis à contribution dans des domaines qui relèvent avant tout des prescripteurs.

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 1 Commentaire
 
HERVÉ C Pharmacien 11.10.2016 à 11h52

Dernière usine à gaz (et perte de rémunération) : les forfaits PERFADOM !
Quelle bureaucratie !!!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires