Clause de conscience - L'Ordre des pharmaciens jette l'éponge

Clause de conscienceL'Ordre des pharmaciens jette l'éponge

12.09.2016

Devant les réactions d’incompréhension suscitées par l'introduction d'une éventuelle clause de conscience dans le code de déontologie des pharmaciens, l’Ordre a décidé de jeter l'éponge. Mais le sujet continue de faire polémique.

  • photo

Adopté le 6 septembre, le nouveau code de déontologie ne comportera pas de clause de conscience pour le pharmacien. « L’article relatif à l’introduction d’une possible clause de conscience, dont la consultation avait été suspendue pendant l’été 2016, n’a pas été retenu et ne figure donc pas dans le projet », annonce succinctement l’Ordre, voulant couper court à la polémique.

Rappelons en effet que, à la mi-2016, le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires