À la une - Quel syndicalisme pour demain ?

À la uneQuel syndicalisme pour demain ?

Marie Bonte
| 08.09.2016

Au cours de l'été, les deux syndicats représentatifs de la profession ont démontré qu'ils savaient s’accorder pour défendre l’avenir de la pharmacie. Mais alors qu'ils se posent en rassembleurs des pharmaciens, la rupture semble consommée avec la troisième force syndicale, désormais inscrite dans un syndicalisme de services. Ces mutations préfigurent-elles un changement de paradigme dans la manière de concevoir la défense professionnelle ?

  • avenir

C’est en tir groupé que, cet été, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) ont engagé la préparation de la convention nationale pharmaceutique et du PLFSS 2017. Une rencontre avec le ministère, et surtout le lancement d'une grande consultation de la profession, témoignent de cette nouvelle démarche plus consensuelle.

Incontournables

Il n’y a pas si longtemps une telle entente n’aurait...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires