États-Unis : le prix d'un médicament provoque des éruptions

États-Unis : le prix d'un médicament provoque des éruptions

Christophe Micas
| 26.08.2016
  • USA

La multiplication par six du prix de l'EpiPen en quelques années crée la polémique aux États-Unis.

De 100 dollars en 2007, le prix de l’EpiPen dépasse aujourd’hui les 600 dollars. Une augmentation rapide qui fait bondir le sénateur républicain Chuck Grassley. « Dans le cas d'EpiPen, je suis préoccupé par la forte hausse du prix qui pourrait réduire l'accès à un médicament essentiel », écrit-il à Heather Bresch, la P-DG de Mylan.

De son côté, le fabricant...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 3 Commentaires
 
Benjamin C Pharmacien 27.08.2016 à 19h12

« L'épinéphrine n'est pas un antihistaminique aux dernières nouvelles ;) »

Répondre
 
ALAIN A Pharmacien 29.08.2016 à 16h43

Exact mais il est utilisé dans le traitement des chocs anaphylactiques donc avec hypersécrétion d'histamine. Ceci dit, je pense que le quotidien du pharmacien ne peut pas être approximatif dans la Lire la suite

Répondre
 
Benjamin C Pharmacien 24.10.2016 à 22h37

« Merci pour votre précision, il est vrai que l'adrénaline diminue la sécrétion d'histamine en agissant sur les récepteurs Bêta-2-adrénergiques. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires