Les remboursements de médicaments régressent au premier semestre

Les remboursements de médicaments régressent au premier semestre

Marie Bonte
| 25.07.2016
  • chiffres cnamts

Les remboursements de médicaments délivrés en ville reculent de 1,2 % sur les six premiers mois de l’année par rapport à la période de référence de 2015. Rétrocession incluse, ce taux chute même à 2,3 % à fin juin 2016, comme l’annonce la CNAMTS.

De janvier à juin 2016, les dépenses engagées par l’assurance-maladie pour les soins de ville ont progressé de 1,5 %. Les remboursements des soins médicaux et dentaires augmentent de 2,1 %, les remboursements de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
claude L Médecin ou Interne 08.09.2016 à 23h13

et pour certains ils vont se perdre complétement sans réaction apparente.!c'est ce que l'on veut non?

Répondre
 
Jérôme Pharmacien 25.07.2016 à 18h30

« tout çà pour financer la consultation à 25 euros.....(soit 6 patients/heure=150 euros)
et nous , il faut faire 2 entretiens (20 minutes au minimum avec contrôle possible par la caisse ) pour gagne Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires