Agitation autour de la clause de conscience

Agitation autour de la clause de conscience

Charlotte Demarti
| 20.07.2016
  • cerveau

La possibilité d'introduire une clause de conscience dans le nouveau code de déontologie des pharmaciens, qui sera finalisé en septembre, a soulevé l'émoi. Selon les interprétations du grand public et de la ministre des Droits des Femmes, cette clause ouvrirait le droit aux pharmaciens de refuser de délivrer la contraception, la contraception d'urgence, etc. Des rumeurs démenties avec force par Isabelle Adenot, présidente du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens, qui assure...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 20.07.2016 à 23h00

« En plus " sans délai " : et puis quoi encore ? On peut tout faire dans le calme , même mourir ! Et ça laisse un peu de temps pour se préparer . Avant ça , pensez à payer vos impôts et vos dettes et Lire la suite

Répondre
 
cf Pharmacien 20.07.2016 à 17h07

Si le but final du Conseil de l'Ordre est de favoriser les Pubs, la concurrence entre officinaux (et les groupements) ainsi que d'introduire la clause de conscience dans le nouveau code de Lire la suite

Répondre
 
NICOLAS T Pharmacien 20.07.2016 à 17h00

les agitateurs sont ceux qui polémiquent pour rien .... d'autres professions ont une clause de conscience.... si la Ministre des droits des femmes pense que ce n'est pas bien qu'elle retire ce droit Lire la suite

Répondre
 
LAURIANNE M Pharmacien 20.07.2016 à 16h57

Voila tout le problème d'un texte flou et libre d'interprétation mis en lumière. Si cet article ne concerne que la fin de vie, pourquoi ne pas le dire clairement?? En l'état il laisse toute liberté Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 20.07.2016 à 19h12

« Texte flou et mal fait , pas qu'un peu ! Depuis les confrères ont réagi à plein de choses , sans savoir que l'Ordre ne pensait là qu'à la fin de vie , et d'ailleurs on ne sait pas comment ! Pourquoi Lire la suite

Répondre
 
CYRIL M Pharmacien 20.07.2016 à 16h37

Merci de rétablir la vérité sur la clause de conscience qui n'est nullement liée à la contraception. Donc : sujet clos.

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires