À la une - Un manifeste en forme de SOS

À la uneUn manifeste en forme de SOS

Mélanie Maziere
| 07.07.2016

Le 5 juillet fera date. Les représentants de l’Ordre, des trois syndicats, des étudiants, des groupements et enseignes lancent ensemble une série d’actions pour défendre la pharmacie d’officine. Face à une situation économique tendue et le sentiment d’être la grande oubliée de tous les projets à venir, la profession est vent debout. Trait d'union de cette mobilisation exceptionnelle : le « Manifeste pour défendre la pharmacie d'officine ».

  • groupe

Neuf organisations professionnelles à signer d’une seule main pour défendre la pharmacie d’officine ? C’est bien ce qui s’est produit mardi, lors d’une réunion commune des trois syndicats (FSPF, UNPF et USPO), de l’Ordre des pharmaciens, des représentants des groupements et enseignes (CNGPO, FEDERGY et UDGPO) et des étudiants (ANEPF)*. Car le constat est amer pour l’ensemble de la profession. « Le gouvernement doit s’occuper d’urgence de la pharmacie, qui est actuellement totalement...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
JEAN YVES S Pharmacien 08.07.2016 à 18h49

d accord ac vous , vous avez la fibre d' un dirigeant de syndicat ?

Répondre
 
Jérôme Pharmacien 07.07.2016 à 15h13

vive le "pharm exit"
faisons comme les anglais ayons le courage de virer nos "chères" instances (ordinales et syndicales) pour enfin sortir de ce système féodal.
à part garantir leur propre sortie Lire la suite

Répondre
 
cf Pharmacien 07.07.2016 à 14h36

D’après Gilles Bonnefond, : « Se plaindre en silence, c’est terminé ! »......ET " BEAUCOUP DE BRUITS POUR RIEN" ,? C'est mieux ? Tant qu'un pharmacien pourra solder un médicament à un prix public Lire la suite

Répondre
 
cf Pharmacien 07.07.2016 à 11h57

La survie des pharmacies passe d'abord par une revalorisation de son métier premier: la délivrance d'ordonnance, un point c'est tout.. Entretiens pharmaceutiques, vaccinations , pda , prévention, Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires