Bilan de la Commission paritaire nationale - Taux de substitution : 83,2 % à mai 2016

Bilan de la Commission paritaire nationaleTaux de substitution : 83,2 % à mai 2016

07.07.2016

Outre l’annonce du bilan positif de la substitution et des entretiens pharmaceutiques, la dernière Commission paritaire nationale avec l’assurance-maladie a été l’occasion, pour les syndicats de pharmaciens, d’insister sur certaines difficultés rencontrées, telles qu’un fort taux de mention Non Substituable pour le clopidogrel, les problèmes de transmission du numéro RPPS, ou les rejets de factures avec la nouvelle nomenclature de la perfusion à domicile.

En mai 2016, le taux global de substitution des génériques s’élève à 83,2 %, soit une augmentation de 0,41 point par rapport à 2015.

Les pharmaciens peuvent donc se féliciter de ce bon résultat, dévoilé lors de la Commission paritaire nationale (CPN) qui s’est tenue le 28 juin 2016. « Au total, 8 départements ont un taux de substitution supérieur à l’objectif national, fixé à 86 %, et la majorité des régions se situe entre 83 % et 86 ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires