Un entretien avec Albin Dumas, président de l'Association de pharmacie rurale - Le bonheur est dans le pré !

Un entretien avec Albin Dumas, président de l'Association de pharmacie ruraleLe bonheur est dans le pré !

Didier Doukhan
| 27.06.2016

L'exercice rural, Albin Dumas connaît. Président de l'Association de pharmacie rurale (APR) depuis 3 ans, et pharmacien rural depuis (presque) toujours, il explique au « Quotidien » les atouts de l'officine rurale. Sans éluder les difficultés liées à la désertification médicale, il détaille les spécificités d'une clientèle différente et la place particulière qu'occupe l'officinal au sein du tissu rural.

  • Albin Dumas

Comment définiriez-vous le portrait type du pharmacien rural ?

Le pharmacien rural est un homme de 55 ans. C'est-à-dire un peu plus âgé que la moyenne nationale. Notez qu'en dix ans, l'âge moyen du pharmacien des campagnes a pratiquement pris dix ans. Quant à l'officine rurale, elle est légèrement plus petite que l'officine de ville avec un chiffre d'affaires un peu inférieur à la moyenne nationale. Ce portrait modeste ne doit pas masquer l'existence sur nos territoires de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Gilets jaunes

Gilets jaunes : les professionnels de santé réclament la liberté de circuler

En prévision d'un acte IV de la mobilisation des Gilets jaunes pour le samedi 8 décembre dans toute la France, les professionnels de santé rappellent que ni leurs déplacements au chevet des patients, ni l’accès à leur cabinet,... 1

Partenaires