Technologies et pharmacie - La lente gestation du cyberpharmacien

Technologies et pharmacieLa lente gestation du cyberpharmacien

27.06.2016

Les pharmaciens sont certes habitués aux nombreuses technologies qui structurent leur activité, notamment du côté du back-office. Mais face à la généralisation des technologies numériques, il a encore un peu de mal à muer vers un profil de cyberpharmacien, qui demande un vrai labeur, au sens étymologique du terme.

  • cyber

Les pharmaciens sont rompus aux nouvelles technologies depuis plus de trente ans. Tiers-payant, gestion des stocks, gestion officinale, puis automatisation… Et pourtant, persiste l’image d’une profession un peu vieillotte, frileuse face aux nouveaux usages technologiques. C’est qu’au fond, malgré la généralisation des outils mobiles qui transforment nos vies, la santé reste encore à l’écart du phénomène.

Rien à voir avec les pharmaciens eux-mêmes, qui, dans leur coin et selon...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires