Une cabine de télémédecine contestée en Auvergne Rhône-Alpes

Une cabine de télémédecine contestée en Auvergne Rhône-Alpes

Marie Bonte
| 24.06.2016
  • Télémédecine

L’URPS pharmaciens de la région Auvergne Rhône-Alpes proteste auprès du ministère de la Santé contre l'installation, fin février, d'une cabine de télémédecine dans une pharmacie mutualiste de Roanne.

Les pharmaciens de la région, mais aussi les médecins, estiment que cette expérimentation, dont ils n'ont eu connaissance que par voie de presse, n'est pas pertinente dans une ville telle que Roanne, pourvue en hôpital et en cabinets médicaux.

Par ailleurs, comme...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
guy b Pharmacien 25.06.2016 à 10h38

« Il y a bien assez de médecins à Roanne. Le mésusage de cette cabine , en la plaçant en ce lieu inadapté, inspire la méfiance sur les raisons d'en placer n'importe où plus tard »

Répondre
 
Esculape Médecin ou Interne 25.06.2016 à 11h50

« Bon ils ont voulu la refiler aux EPADH, l’hôpital, au médecin(rural) et il reste le pharmacien; Tenez bon , ne cédez pas; il ne leur reste plus grand chose pour pouvoir la "caser"tient je leur lance Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires