Entretiens « buprénorphine » - Quelle formation et quelle rémunération ?

Entretiens « buprénorphine »Quelle formation et quelle rémunération ?

Christophe Micas
| 23.06.2016

Après l’accompagnement des malades sous AVK et des asthmatiques, le suivi des patients bénéficiant d’un traitement de substitution aux opiacés (TSO) pourrait voir le jour. Mais une large majorité de pharmaciens ne semble pas prête à s'investir dans ces entretiens pharmaceutiques.

L’idée de créer des entretiens pharmaceutiques pour les personnes sous buprénorphine serait à l’étude. Ce projet vous paraît-il un bon choix ? Un tiers seulement (33,1 %) des pharmaciens pense que « oui », selon une enquête réalisée sur notre site lequotidiendupharmacien.fr du 3 au 17 juin (248 réponses).

« Cela renforcera le rôle indispensable du pharmacien dans la prise en charge des toxicomanes et surtout évitera les mésusages (par voie injectable,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires