Communication - Federgy réclame plus de libertés

CommunicationFedergy réclame plus de libertés

Marie Bonte
| 20.06.2016

S’interdire de communiquer, c’est se mettre en danger. Sous ce slogan, la chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies, Federgy, entend réitérer ses appels à l’Ordre des pharmaciens qui s’apprête à rendre ses réflexions relatives à la communication à la fin du mois. Selon Federgy, les pharmaciens ne doivent pas seulement se différencier de leurs concurrents par des services, ils doivent également pouvoir communiquer sur ce savoir-faire. Le syndicat revendique donc le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires