Avenir de la profession : réunion demain à 18 h 30

Avenir de la profession : réunion demain à 18 h 30

Christophe Micas
| 14.06.2016
  • Mobilisation

Les syndicats d’officinaux, mais aussi des représentants de l’Ordre, des étudiants et des groupements se rencontreront demain à 18 h 30 au siège de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) pour réfléchir à l’avenir de la profession. L’appel à ce rassemblement a été lancé par l’USPO à l’approche des discussions sur le prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), des négociations de la nouvelle convention et de l’élection présidentielle de 2017. La...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 3 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 15.06.2016 à 16h38

On n'a pas déjà un avenir radieux avec l'honoraire ? Ou alors , certains grands prophètes se tromperaient ou on nous mentirait ? Quelle surprise !

Répondre
 
GUILLAUME N Pharmacien 14.06.2016 à 22h37

« Ce n'est pas de l'indifférence... Le gouvernement ferme les yeux, circulez, y a rien à voir... »

Répondre
 
MOHAMMED R Pharmacien 14.06.2016 à 18h26

« Il est plus que temps de se faire entendre un peu tard sans doute..... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires