Tourisme - En Charente-Maritime, l'île d'Oléron, naturellement

TourismeEn Charente-Maritime, l'île d'Oléron, naturellement

Pascal Thomeret
| 13.06.2016

On ne prend plus le bateau pour se rendre sur l'île d'Oléron mais l'on y pratique toutes sortes de sports nautiques et d'activités nature et l'on y goûte aux plaisirs d'un tourisme aux saveurs salées.

  • phare
  • vélo
  • ballade
  • bateaux

Une île aux « hameaux tout blancs, d’une blancheur orientale, avec des portes et des fenêtres vertes », c’est ainsi que Pierre Loti décrivait l’île d’Oléron à la fin du XIXe siècle, dans « le Roman d’un enfant ». L’écrivain-voyageur devait prendre le bateau pour se rendre dans sa famille oléronaise ; depuis son domicile de Rochefort, « le voyage se méritait ». Une époque révolue : la plus grande des îles atlantiques s’est dotée en 1966 d’un...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires