À la une - Inondations : la pharmacie absorbe le choc

À la uneInondations : la pharmacie absorbe le choc

Marie Bonte
| 10.06.2016

Dans plusieurs communes sinistrées par les fortes pluies de mai, les pharmaciens ont vécu une situation de crise. Si la plupart n'ont pu ouvrir leur officine dévastée, les autres ont pu continuer à assurer leur service auprès de la population, grâce notamment aux procédures mises en place par les grossistes-répartiteurs.

  • p

Établissements rendus inaccessibles, tournées déviées par les gendarmes, ou encore pharmacies inondées, le réseau pharmaceutique a été directement touché par les inondations qui ont déferlé fin mai sur la partie nord de l’Hexagone. Le premier grossiste-répartiteur de France n'a pas échappé à cet épisode météo. « Dès le début de l'alerte, nous avons mis en place une cellule de crise », explique au « Quotidien » Jean-Pierre Houssin, directeur des opérations à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacie

Vignettes orange : les nouveaux honoraires seront pris en charge

Les nouveaux honoraires qui verront le jour le 1er janvier prochain n'entraîneront pas une hausse du reste à charge des patients. Jusqu'à présent, l'UNOCAM* avait décidé que le déclenchement de la prise en charge d’une... 1

Partenaires