Plus de six Français sur dix prêts à être soignés par leur pharmacien

Plus de six Français sur dix prêts à être soignés par leur pharmacien

Mélanie Maziere
| 09.06.2016
  • Petits maux

L'association des Laboratoires internationaux de recherche (LIR) et l'institut IPSOS viennent de publier un sondage sur les attentes des Français en matière de santé alors que se profile l'élection présidentielle de 2017. Le large questionnement fait émerger une vision relativement pessimiste de l'avenir du système de santé puisque 55 % des Français estiment que leurs enfants seront moins bien soignés qu'eux-mêmes dans les dix prochaines années. Ils soulignent que l'accès aux...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
lionel v Pharmacien 10.06.2016 à 08h36

Voilà un sondage qu'il serait intéressant d'apporter aux négociations du PLFSS.

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 10.06.2016 à 16h09

Tout à fait . Soins du pharmacien faut y penser , à définir , on n'est pas forcément complètement prêts à ça mais ça semble porteur ! Le partage de données ( sous-exploité ? ) est essentiel . Sans Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires