À la une - Publicité : évoluer sans tout casser

À la unePublicité : évoluer sans tout casser

03.06.2016

Afin de faire évoluer les règles encadrant la communication et la publicité à l'officine, l'Ordre des pharmaciens a lancé fin 2015 une vaste consultation auprès de la profession. Dans ce cadre, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) vient de rendre publique sa contribution au débat. Tout en pointant les risques d'une libéralisation accrue, le syndicat ne se dit pas opposé à certaines évolutions.

  • publicite

Le débat sur la communication des officines ne date pas d’hier. Mais à l’heure où les géants de la grande distribution multiplient les tentatives pour empiéter sur les compétences des officinaux, la profession souhaite diposer de nouvelles armes pour pouvoir rivaliser.

Dans le passé, certains groupements ont essayé de faire bouger les lignes. Giphar, PHR, ou encore Pharmavie ont ainsi tenté de s’adresser directement au grand public via d’ambitieuses campagnes de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires