Les MAC dans la polyarthrite rhumatoïde

Les MAC dans la polyarthrite rhumatoïde

03.06.2016

Récemment parue dans la revue officielle de la Société espagnole de rhumatologie, Reumatología Clínica, un article avait pour intention de répondre à la question : « Have complementary therapies demonstrated effectiveness in rheumatoid arthritis ? » Les auteurs ont cherché à mettre en évidence, par le biais d’une étude de la littérature, l’action des différentes médecines alternatives et complémentaires (MAC) auxquelles les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ont couramment recours. Ainsi, la nutrithérapie, les compléments alimentaires, les probiotiques, la phytothérapie, mais aussi le yoga et le tai chi ou les cures thermales ont tour à tour été évalués.

  • Les MAC dans la polyarthrite rhumatoïde-1

Le choix du sujet de cet article s’appuie sur la reconnaissance de l’intérêt de l’approche des médecines complémentaires par the American College of Rheumatology (ACR) dans ses recommandations pour la pratique clinique. L’ACR encourage de ce fait les professionnels de santé à s’informer sur les MAC et leurs indications afin de pouvoir en parler avec leurs patients et les guider vers des thérapies complémentaires sûres et reconnues.
 
À propos de la phytothérapie spécifiquement, les auteurs affirment que certaines plantes médicinales ont démontré une action sur les médiateurs de l’inflammation et peuvent donc être utilisées dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Ils regrettent toutefois la faible base de données disponible.
Ils ont tenu à préciser, par ailleurs, que la qualité des plantes médicinales impacte directement leur sécurité et leur efficacité et recommandent de favoriser les fabricants qui respectent les bonnes pratiques de fabrication (Good Manufacturing Practices [GMP]). Les GMP constituant, selon les auteurs, un outil fiable pour éviter les problèmes de contamination des produits d’origine naturelle.
 
Les pharmacopées française et européenne émettent des recommandations relatives aux critères de qualité des huiles essentielles. Il est dans tous les cas préférable de privilégier les huiles essentielles issues de laboratoires qui suivent ces réglementations et qui proposent des produits botaniquement définis, chémotypés et 100 % pures et naturelles.

C.N.

Source : Fernández-Llanio Comella N et al. Have complementary therapies demonstrated effectiveness in rheumatoid arthritis ? Reumatol Clin 2016 ; 12 : 151-7.
 

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10