Un tiers des étudiants en médecine se dope

Un tiers des étudiants en médecine se dope

Marie Bonte
| 31.05.2016
  • Etudiants

Interrogés par une équipe de chercheurs français dans le cadre d’une étude publiée dans la revue « Medicine », les étudiants des filières médicales avouent, pour 33 % d’entre eux, avoir recours à des psychostimulants en période d’examens.

Dans 29,7 % des cas, il s’agit de produits OTC. Mais 6,7 % d’entre eux prennent des médicaments prescrits, en premier lieu des corticoïdes (4,5 %), du méthylphénidate ou encore du modafinil.

Enfin, 5,2 ...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 1 Commentaire
 
Dr Gnon Pharmacien 31.05.2016 à 19h25

« La jeunesse veut tout et de suite . Il vaut mieux faire les études d'abord pour savoir qu'on on ne doit pas utiliser ces saloperies à ça ( les pétards aussi ) . Le sommeil est crucial dans l'apprent Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires