Observatoire des agressions - Montée de la violence contre les pharmaciens

Observatoire des agressionsMontée de la violence contre les pharmaciens

Marie Bonte
| 30.05.2016

Bien qu’une nouvelle fois en baisse, les déclarations d’agressions recensées en 2015, n’en sont pas moins inquiétantes. Verbale et physique, la violence contre les pharmaciens gagne en intensité, marquée par une recrudescence des braquages.

En 2015, 131 déclarations d’agressions ont été enregistrées par l’Ordre des pharmaciens, soit 14 % de moins qu’un an auparavant. Mais en aucun cas, ce recul ne doit être interprété comme un répit. Car moins nombreuses, les agressions n’en sont pas moins violentes.

Ainsi après une accalmie, les attaques à mains armées repartent à la hausse (3 % de plus qu’en 2014), les agressions à armes à feu représentant 14 % du total des cas de violences recensés. Par ailleurs...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires