Recherche - Mini-organe, maxi-progrès

RechercheMini-organe, maxi-progrès

Didier Doukhan
| 30.05.2016
  • Mini-organe, maxi-progrès - 1

Mieux que les modèles animaux, et même mieux que les peaux artificielles et autres cultures cellulaires, les organoïdes pourraient bien, dans un avenir proche, révolutionner la recherche pharmacologique. Ces mini-organes sont le fruit d’une découverte qui a valu un prix Nobel de médecine à Shinya Yamanaka et John Gurdon en 2012. Jusqu’à il y a peu, seules les cultures cellulaires en deux dimensions offraient une réelle alternative - et encore dans certains cas seulement et avec quelques...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 5

Partenaires