Pénurie de carburant : les pharmaciens sont-ils prioritaires ?

Pénurie de carburant : les pharmaciens sont-ils prioritaires ?

Christophe Micas
| 24.05.2016
  • Essence

Depuis quelques jours, le blocage de raffineries et de dépôts de carburant génère des tensions d'approvisionnement en carburant dans les stations-service de plusieurs départements, en particulier dans le nord et l'ouest de la France.

Des difficultés d'approvisionnement accentuées par le comportement d'automobilistes qui « complètent systématiquement les réservoirs de leurs véhicules dès lors qu'ils ont connaissance qu'une station-service est réalimentée »,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
NICOLAS T Pharmacien 25.05.2016 à 11h19

à la Réunion lors de la dernière grève dure des gérants de stations services, notre syndicat FSPF a alerté le directeur de l'ARS qui a demandé au préfet de bien préciser les pharmacies sur son arrêté Lire la suite

Répondre
 
JEAN LUC V Pharmacien 25.05.2016 à 09h58

La santé n'étant plus depuis longtemps une priorité de nos gouvernants pourquoi les pharmaciens seraient-ils plus prioritaires que les autres, comme en plus nous sommes des nantis il serait plus Lire la suite

Répondre
 
GUILLAUME N Pharmacien 24.05.2016 à 22h37

« Bonsoir, cet article m'a fait penser à autre chose: notre petit autocollant "pharmacien" qu'on peut mettre sur le pare-brise... qui sert juste à faire joli, mais également à se faire rayer l'auto. D Lire la suite

Répondre
 
Thilo D Pharmacien 24.05.2016 à 18h42

Pas la peine de rêver, on n'a jamais été prioritaires lors des blocages précédents, même en tant que pharmacien de garde à l'époque c'était "démerde-toi, mais ouvre ton officine"!

Répondre
 
NICOLAS T Pharmacien 25.05.2016 à 11h20

mais si on peut.... suffit de demander à la préfecture....

Répondre
 
Thilo D Pharmacien 25.05.2016 à 18h12

OK, je ferai 2x70 km (A/R) pour aller à la préfecture, me faire balader de service en service pendant 5 heures et revenir bredouille.....

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires