Vente en ligne : la FSPF demande la réécriture des bonnes pratiques

Vente en ligne : la FSPF demande la réécriture des bonnes pratiques

Christophe Micas
| 23.05.2016
  • Internet

L’avis défavorable porté par l’Autorité de la concurrence sur les projets d’arrêtés relatifs à la dispensation des médicaments par voie électronique fait réagir la profession. Après l'Ordre des pharmaciens, c'est au tour de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) de s'exprimer.

Réuni récemment, le conseil d’administration du syndicat a ainsi tenu à préciser certaines règles : l’exploitation d’un site de vente en ligne de médicaments doit...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 25.05.2016 à 12h06

Je suis surpris que vous soyez surpris ! La Fédé dit quoi ? On est assez d'accord sur les règles de base du haut de l'article c'est déjà pas mal . Sur le bas je ne comprends pas bien . A quoi ça sert Lire la suite

Répondre
 
AHMED B Pharmacien 23.05.2016 à 23h55

Surpris par la position laxiste de la fédé!!C'est quoi la proximité immédiate ?en distance ou en temps ? Comme dire à une distance raisonnable qui veut dire tout et son contraire.
Je ne savais pas Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires