À la une - L’officine fait-elle encore envie ?

À la uneL’officine fait-elle encore envie ?

Marie Bonte
| 23.05.2016

Si les effectifs se maintiennent grâce aux pharmaciens qui diffèrent leur départ à la retraite, le manque d’attractivité de la profession pèse sur l’avenir de l’officine. Au réseau de se montrer accueillant aux générations montantes.

  • À la une - L’officine fait-elle encore envie ?-1

L’officine a-t-elle encore la cote ? Cette question taraude la profession et reste légitime au regard des dernières statistiques que vient de présenter le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP). Certes, le problème de l’attractivité ne concerne pas seulement l’officine qui emploie les trois-quarts des pharmaciens. Il touche l’ensemble des métiers de la pharmacie, dont l’Ordre enregistre une baisse de 6,1 % des inscriptions (+0,53 % en 2014) et un taux d’évaporation...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires