À la une - L’officine fait-elle encore envie ?

À la uneL’officine fait-elle encore envie ?

Marie Bonte
| 23.05.2016

Si les effectifs se maintiennent grâce aux pharmaciens qui diffèrent leur départ à la retraite, le manque d’attractivité de la profession pèse sur l’avenir de l’officine. Au réseau de se montrer accueillant aux générations montantes.

  • À la une - L’officine fait-elle encore envie ?-1

L’officine a-t-elle encore la cote ? Cette question taraude la profession et reste légitime au regard des dernières statistiques que vient de présenter le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP). Certes, le problème de l’attractivité ne concerne pas seulement l’officine qui emploie les trois-quarts des pharmaciens. Il touche l’ensemble des métiers de la pharmacie, dont l’Ordre enregistre une baisse de 6,1 % des inscriptions (+0,53 % en 2014) et un taux d’évaporation...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
PATRICIA T Etudiant en santé 24.05.2016 à 09h47

Patricia T, adjointe depuis 20 ans
Il faudrait aussi "enfin" parler des salaires en officine! 2400€ net par mois après 20 ans d'exercice, pour notre responsabilité que l'on sait, les horaires à Lire la suite

Répondre
 
cf Pharmacien 23.05.2016 à 19h04

« L’officine fait-elle encore envie ? Non , plus du tout...Réponse d'un titulaire depuis plus de 30 ans, dégoûté de la profession et de ses soldeurs de médicaments, soldeurs encouragés par le mutis Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 23.05.2016 à 17h32

Accueillant faut voir , pas envers des radins fainéants se la jouant perso ! Accueillant c'est pas grâce aux banquiers frileux par principe sans personnalisation , à la fiscalité écrasante qui laisse Lire la suite

Répondre
 
Merryck C Paramédicaux 23.05.2016 à 16h05

Pourquoi pas alors laisser des préparateurs participer au capital d'une pharmacie ; beaucoup des préparateurs déjà diplômé en rêves alors pourquoi pas le faire !!!!

Répondre
 
Jean-Philippe D Pharmacien 23.05.2016 à 13h27

J'aime beaucoup la phrase du journaliste : " Au réseau de se montrer accueillant aux générations montantes."
Elle me laisse pensive tellement c'est simpliste, naïf, et déconnecté de toute Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires