Détournements d’argent et trafic de fausses ordonnances - Des pharmaciens allemands accusés d’escroqueries

Détournements d’argent et trafic de fausses ordonnancesDes pharmaciens allemands accusés d’escroqueries

23.05.2016

Régulièrement accusés des pires escroqueries par certains médias, les pharmaciens allemands expriment leur « ras-le-bol » face à des allégations qu’ils trouvent souvent très légères. S’ils reconnaissent que, chez eux comme dans tous les métiers, quelques brebis galeuses salissent la profession, ils réclament la plus grande sévérité à leur encontre.

  • Les officinaux d’outre-Rhin sont excédés par ces accusations

Le 8 mai, l’hebdomadaire dominical « Welt am Sonntag », a publié un dossier à charge particulièrement virulent sur certains « arrangements » passés entre des pharmaciens, des médecins et des patients : s’appuyant sur deux affaires actuellement en cours d’instruction, l’une à Francfort et l’autre à Potsdam, le journal s’est lancé dans des extrapolations un peu hasardeuses sur la « malhonnêteté » des pharmaciens.

Selon certains experts cités dans...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires