Regroupement, interprofessionnalité, services et horaires élargis - Une nouvelle façon d’exercer en zone rurale

Regroupement, interprofessionnalité, services et horaires élargisUne nouvelle façon d’exercer en zone rurale

19.05.2016

Fragilisées par la baisse des marges, la désertification médicale et les rigueurs de l’exercice en zone rurale, les officines du Nord-Dordogne multiplient les regroupements. Un choix impulsé par une nouvelle génération de pharmaciens, ouverts à l’exercice collectif et à l’interdisciplinarité.

  • Regroupement réussi pour la pharmacie Dufraisse à Excideuil (Dordogne)
  • Arnaud Dufraisse, pharmacien à Excideuil
  • Norbert Barroso et Anne-Sophie Olivier, titulaires à Brantome

« En 2010, nous avons choisi de nous regrouper pour sécuriser l’avenir d’une officine, plutôt que de souffrir chacun de notre côté », explique Cécile Tixier, pharmacienne à La Coquille (Dordogne). En effet, depuis six ans, les deux pharmacies de cette commune de 1 400 habitants n’en font plus qu’une.

À Brantôme (2 200 habitants), les deux pharmacies se sont unies en juin 2014 : « Deux officines n’étaient pas viables, nous avons choisi le regroupement pour rationaliser les coûts et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires