Humeur - Rabat-joie

HumeurRabat-joie

19.05.2016

Jean-Luc Mélenchon s’est rendu au festival de Cannes, pas pour voir des films, mais pour défendre les personnels des palaces, dont le sort ne serait pas enviable. Ces personnels méritent sûrement qu’on leur vienne en aide, mais M. Mélenchon a décidément le chic pour mélanger les genres. Le festival, c’est le rêve, le plaisir, les paillettes, la beauté et la démesure. Le provocateur numéro un de la politique, si cultivé par ailleurs, n’ignore nullement qu’en jetant sa note misérabiliste...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires