Tourisme - Au cœur du Caucase. La Géorgie, une belle surprise

TourismeAu cœur du Caucase. La Géorgie, une belle surprise

09.05.2016

Des montagnes à plus de 5 000 m, des vallées reculées, une gastronomie remarquable, la mer Noire, un riche patrimoine chrétien et le parfum cosmopolite de Tbilissi, font de la Géorgie un choix original et audacieux de vacances.

  • Batoumi sur la mer Noire
  • Dans le grand Caucase
  • La cosmopolite Tbilissi
  • Le village de Mestia
  • Le musée Staline
  • Le site troglodyte d’Ouplistsikhé
  • Svanétie

En arrivant de nuit à Tbilissi, roulant sur les quais de la Mtkvari, la première impression est bonne. La forteresse de Narikala, longue muraille médiévale dominant la cité ; une flopée d’églises à dômes, vigies chrétiennes sur la capitale ; la passerelle de la Paix, ultradesign, jetée sur le fleuve, jouxtée des tubulures modernes de l’inachevée salle de concert ; au-dessus, le bâtiment présidentiel et sa coupole de verre, aux allures de Reichstag berlinois. Ce décorum flatteur doit...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires