L’officine côté comptoir - Sacs de caisse : le papier supplante le plastique

L’officine côté comptoirSacs de caisse : le papier supplante le plastique

David Paitraud
| 02.05.2016

Pratique pour le transport des médicaments et garant de la confidentialité des traitements, le sac de caisse reste un élément indispensable en pharmacie. La disparition imminente du plastique en juillet prochain donne un nouvel élan au papier, qui séduit pour ses qualités et son coût.

  • Le papier, moins cher que le plastique, garantit mieux la confidentialité

À compter du 1er juillet prochain, la distribution au comptoir de sacs plastiques à usage unique sera interdite.

Si cette disposition de la Loi de transition énergétique marque la fin du plastique, la distribution des sacs de caisse devrait quant à elle se perpétuer, notamment en pharmacie. Les qualités du papier font de cette matière une des meilleures alternatives au plastique.

Solide, opaque, économique et écologique, le sac en papier présente de nombreux...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires