La forme olympique conserve

La forme olympique conserve

Marie Bonte
| 27.04.2016
  • La forme olympique conserve-1

Pratiquer un sport de haut niveau permettrait de prolonger sa vie de sept ans et de réduire sa mortalité de 40 à 50 %. C’est ce qu’établit une étude de l’Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (IRMES) présentée hier lors de la Première rencontre du sport santé, à Paris.

Menés sur l’ensemble des sportifs français ayant participé aux Jeux Olympiques de 1947 à 2010, ainsi que sur les cyclistes du Tour de France de 1947 à 2012, ces travaux révèlent que les...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
FRÉDÉRIC V Autre 27.04.2016 à 18h15

« L'étude est basée sur des sportifs ayant évolués aux jeux depuis 1947, disons qu'ils avaient 30 ans maxi au moment de l'olympiade, donc nés en 1917 maxi, alors expliquez moi votre phrase "Aucun d’en Lire la suite

Répondre
 
Didier DOUKHAN La rédaction du Quotidien du Pharmacien 28.04.2016 à 10h30

Effectivement votre calcul est exact. Mais pour des raisons de place, il ne nous a pas été possible de préciser que les chercheurs avaient obtenu ce résultat sur la base d'une méthodologie Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires