Industrie pharmaceutique - Boiron à Niort, au service des pharmaciens depuis 25 ans

Industrie pharmaceutiqueBoiron à Niort, au service des pharmaciens depuis 25 ans

21.04.2016

Le Laboratoire Boiron fête les 25 ans de son site niortais. Symbolique, cet anniversaire est l’occasion de proposer un bilan de l’activité de l’établissement et de réaffirmer l’attachement du laboratoire homéopathique aux pharmaciens.

  • L'établissement niortais dessert aujourd'hui 520 pharmacies

« Je suis arrivée le 1er mars 1991, les pieds dans la neige », se souvient Annie Benrhamous, pharmacien et directrice de l’établissement Boiron de Niort. C’était il y a 25 ans ; le Laboratoire Boiron décidait de s’implanter dans la capitale des Deux-Sèvres.

« Auparavant, l’approvisionnement dans cette zone était assuré par les établissements de Bordeaux ou de Nantes. Le choix d’une installation à Niort reposait d’abord sur la volonté de renforcer la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter

Partenaires