Génériques - Les Italiens boudent toujours

GénériquesLes Italiens boudent toujours

18.04.2016

En Italie, certains médecins déconseillent les génériques au prétexte que leur efficacité est moindre par rapport à celle des princeps. Du coup, le marché a du mal à décoller.

En 2014, le Pr Silvio Garattini, pharmacologue et directeur de l’institut pharmacologique milanais Mario Negri, attribuait le manque de succès des génériques en Italie à un problème de sémantique. Depuis, la situation n’a visiblement pas évolué.

« La faible consommation de médicaments équivalents est liée à leur appellation qui donne aux consommateurs l’idée d’un produit dénué de caractéristiques spécifiques, donc peu crédible », estime Tonino Aceti. Dans un entretien...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cambriolage

Les agressions contre les pharmaciens ont quasiment triplé en un an

La multiplication des cambriolages et des attaques de pharmacies, relatée par la presse, viennent confirmer les chiffres enregistrés par l’Ordre des pharmaciens. Le 15 février, en tentant de se défendre, un pharmacien de... Commenter

Partenaires