Maladie d’Alzheimer et syndromes apparentés

Maladie d’Alzheimer et syndromes apparentés

14.04.2016

Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer repose désormais sur un seul couple de critères clinico-biologiques pour tous les stades de la pathologie. Au profil clinique de la maladie (troubles de la mémoire épisodique à long terme, trouble de la mémoire verbale…) est associé l’un des deux biomarqueurs suivants nécessaire pour affirmer le diagnostic :
- dans le liquide céphalo-rachidien, des taux anormaux de protéines cérébrales (en baisse pour la protéine bêta-amyloïde et en hausse pour la protéine tau) ;

- dans le cerveau par neuro-imagerie TEP (tomographie par émission de positons), une rétention élevée du traceur amyloïde.
L’état préclinique de la maladie d’Alzheimer peut être défini par la présence in vivo de biomarqueurs de la pathologie tau et de la pathologie amyloïde (3).

Parmi les maladies apparentées les plus fréquentes, on distingue :
- les démences mixtes, fréquentes chez les sujets âgés, c’est-à-dire une démence de type Alzheimer associée à un cerveau « abîmé », lié notamment à une maladie chronique (diabète, HTA…) ;

- les dégénérescences fronto-temporales qui entraînent des troubles du langage ; c’est une démence sémantique ;

- les démences vasculaires ou sur maladie de Parkinson encore appelées maladies à corps de Lewy (60 % des malades parkinsoniens présentent une telle démence).

 

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter