Rémunération - L’honoraire fait toujours débat

RémunérationL’honoraire fait toujours débat

14.04.2016

L’introduction d’une part d’honoraires dans la rémunération des pharmaciens le 1er janvier 2015 continue de faire débat. Si l’assurance-maladie estime que la réforme a permis de compenser en partie les baisses de prix, les syndicats non-signataires de l’accord n’y voient que des désavantages, comme ils l’ont expliqué lors du dernier salon PharmagoraPlus.

Baisse de prix, stagnation de la pénétration des génériques… la pharmacie française va mal. Toutefois, la réforme de la rémunération des officinaux pourrait laisser augurer d’une amélioration de la santé financière de leurs officines.

Mathilde Lignot-Leloup, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins à la Caisse nationale d’assurance-maladie, rappelle que, « un an après l’instauration de l’honoraire de dispensation à la boîte et sur ordonnances complexes de plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires