Baisses de prix : un risque pour les officines, selon le GEMME

Baisses de prix : un risque pour les officines, selon le GEMME

Marie Bonte
| 12.04.2016
  • Baisses de prix : un risque pour les officines, selon le GEMME-1

Le GEMME, association qui réunit 19 industriels du médicament générique et biosimilaires, refuse catégoriquement les baisses de prix supplémentaires annoncées le 11 avril par le Comité économique des produits de santé (CEPS). Pour lui, cette décision ne respecte pas les principes de l’accord-cadre et de la politique conventionnelle.

« L’administration doit être capable de fournir aux industriels la preuve de la nécessité de nouvelles mesures sur 2016 : pas de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 9 Commentaires
 
JEAN YVES S Pharmacien 14.04.2016 à 09h03

Le gouvernement sait qu'il y a encore à "gratter" à une profession qui dégage en moyenne 120 000 e de revenus par titulaire ( cf étude du directeur centre de gestion )
le curseur est loin d arriver Lire la suite

Répondre
 
Pascal M Pharmacien 13.04.2016 à 09h23

visiblement ton Sérusclat n'a pas trouvé la solution pour nous éliminer parce que 35 ans plus tard nous sommes toujours là !!
et ce dont on a le plus a craindre c est des méthodes ultralibérales Lire la suite

Répondre
 
cf Pharmacien 12.04.2016 à 19h10

« A quand le rachat de licence des pharmacies pour ceux qui le désire comme pour les taxis... Les ROSP devraient servir à cela pour diminuer dignement le nombre de pharmacie en gardant un réseau effic Lire la suite

Répondre
 
BENOIT R Pharmacien 12.04.2016 à 17h50

Pharmaciens, il est grand temps de bouger. Il est inutile de compter sur les syndicats, ils sont totalement absents, et pire ils collaborent avec les instances dirigeantes!
Combien avez vous achetez Lire la suite

Répondre
 
NICOLAS T Pharmacien 13.04.2016 à 05h02

je vosu arrête tout de suite les syndicats ne collaborent pas.... Encore une fois Il y a un cadre conventionnel obligatoire pour la rémunération des pharmaciens. les baisses de prix ne sont pas du Lire la suite

Répondre
 
HERVÉ C Pharmacien 13.04.2016 à 18h49

« Exact, syndiqués à moins de 30%, on ne pèse pas bien lourd ....
Pour rappel, nos syndicats sont des syndicats patronaux!
Il est facile de critiquer. »

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 12.04.2016 à 17h22

Preuves , justifications : on ne sait déjà pas combien la fabrication rapporte en net ( EBE ) à l'industrie , du coup la réponse peut devenir " pas assez d'argent " sans trop se soucier du reste . Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cambriolage

Les agressions contre les pharmaciens ont quasiment triplé en un an

La multiplication des cambriolages et des attaques de pharmacies, relatée par la presse, viennent confirmer les chiffres enregistrés par l’Ordre des pharmaciens. Le 15 février, en tentant de se défendre, un pharmacien de... 2

Partenaires