Un nouveau vaccin hexavalent disponible

Un nouveau vaccin hexavalent disponible

Charlotte Demarti
| 08.04.2016
  • Un nouveau vaccin hexavalent disponible-1

Hexyon est un nouveau vaccin hexavalent indiqué chez le nourrisson, à partir de 6 semaines et jusqu’à 24 mois, protégeant contre 6 maladies : la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, les infections invasives à Hæmophilus influenzae b et l’hépatite B.

Comme pour tout vaccin hexavalent destiné au nourrisson, Hexyon s’administre en 2 doses (1 injection intramusculaire à 2 mois et 4 mois) et une dose de rappel à 11 mois. Il est remboursé à 65 % et son...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Audrey N Administratif 11.06.2016 à 10h14

! Honteux!
Hexavac n'a pas été suspendu à cause d'une mauvaise immunogénicité de l'hépatite B mais parce qu'il y a eu des décès! Faut arrêter de mentir et de prendre les gens pour des cons!

Répondre
 
pharma grognon Pharmacien 08.04.2016 à 18h10

Il eut été plus intelligent de commercialiser un nouveau tri ou tétra - valent, y compris de primo-vaccination. Là, c'est juste de la concurrence inutile entre labos....

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires