À la une - La chasse aux faux diplômes est ouverte

À la uneLa chasse aux faux diplômes est ouverte

31.03.2016

Fort heureusement, les affaires de faux diplômes ne sont pas fréquentes dans la profession. Elles n’en restent pas moins inacceptables. Pour être encore plus efficace dans sa chasse aux faussaires, l’Ordre des pharmaciens s’apprête à lancer un nouveau dispositif dans les prochains mois : un processus d’authentification qui pistera les futurs professionnels dès la faculté.

  • À la une - La chasse aux faux diplômes est ouverte-1

Fin 2015, le cas de Mme Ho, alias Mme Tran, a ébranlé la profession. Cette « consœur » installée au cœur de Paris, n’en était pas une. C’est une enquête diligentée par la CPAM pour des volumes de remboursements « hors normes », qui a permis de mettre la puce à l’oreille de l’agence régionale de santé (ARS), puis de révéler la supercherie. Cette « titulaire », qualifiée de coquette et de dynamique par la presse parisienne, exerçait sans aucun diplôme...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires