Vente de médicaments en grande surface - 84 % des Français n’ont pas confiance

Vente de médicaments en grande surface84 % des Français n’ont pas confiance

31.03.2016

Alors que l’ouverture du monopole menace toujours la pharmacie, une enquête menée en officine montre que 84 % des patients ne font pas confiance aux grandes surfaces pour vendre des médicaments.

  • Une idée qui ne fait pas recette

Clairement, les Français n’adhèrent pas à l’idée de confier la vente de médicament aux grandes et moyennes surfaces (GMS), selon une enquête* réalisée par Satispharma à l’occasion de PharmagoraPlus, qui se tient les 2 et 3 avril 2016 à Paris. En effet, sur les 2 601 patients interrogés, 84 % ont répondu ne pas faire confiance aux grandes surfaces pour vendre des médicaments : 50 % « pas du tout confiance » et 34 % « plutôt pas confiance ».

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coopérative

À la Une Les secrets du succès du modèle coopératif Abonné

Mis durement à l’épreuve au cours des deux dernières décennies, les différents acteurs de la chaîne du médicament semblent résister lorsqu’ils sont organisés sous forme de coopérative. En témoigne la longévité du groupe Astera, à la fois propriétaire de la CERP Rouen, deuxième grossiste-répartiteur français, et du groupement « Les pharmaciens associés », qui fête ses 100 ans cette année. Son... Commenter

Partenaires