Loi de santé - Pharmacie : un peu, beaucoup… pas du tout

Loi de santéPharmacie : un peu, beaucoup… pas du tout

29.03.2016

La loi de santé tant attendue a été promulguée le 26 janvier dernier. Un certain nombre de dispositions concerne directement la pharmacie d’officine. Mais pas suffisamment selon les syndicats de titulaires.

Le sujet a le mérite de mettre tous les syndicats d’accord. « Parent pauvre de la loi de santé », selon Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), la pharmacie a été « oubliée », note pour sa part Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). De son côté, Jean-Luc Fournival, président de l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF), regrette que l’élargissement des prescripteurs de substituts...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Gilets jaunes

Gilets jaunes : les professionnels de santé réclament la liberté de circuler

En prévision d'un acte IV de la mobilisation des Gilets jaunes pour le samedi 8 décembre dans toute la France, les professionnels de santé rappellent que ni leurs déplacements au chevet des patients, ni l’accès à leur cabinet,... 1

Partenaires