Expertise sanitaire : la Cour des comptes veut plus de transparence

Expertise sanitaire : la Cour des comptes veut plus de transparence

Charlotte Demarti
| 24.03.2016
  • Expertise sanitaire : la Cour des comptes veut plus de transparence - 1

Le dispositif de transparence sur les liens entre l’industrie pharmaceutique et les experts dans le domaine de la santé, mis en place en 2011 après l’affaire du Mediator, présente des failles majeures, selon un rapport de la Cour des comptes. Sur les cinq organismes vérifiés - l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la Haute Autorité de santé (HAS), le Comité économique des produits de santé (CEPS), l’Institut national du cancer (INCa) et l’Office...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 5

Partenaires