Les coûts cachés du direct

Les coûts cachés du direct

Marie Bonte
| 14.03.2016

« J’ai plus de pourcentage de remise, donc je gagne plus. » Vrai ou faux ? « Ça dépend », répond Joffrey Blondel, directeur gestion officinale d’Astéra. Le financier s’est employé pour les pharmacies adhérentes de la coopérative à chiffrer la rentabilité de la vente directe. À partir de l’analyse des chiffres de dix pharmacies moyennes du groupement « les Pharmaciens Associés », implantées dans toute la France, il a extrait les coûts réels des achats en direct. Car « la remise consentie...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 4

Partenaires