Le monde aujourd’hui - La France en marche arrière

Le monde aujourd’huiLa France en marche arrière

14.03.2016

Aucun des dossiers auxquels le gouvernement s’est attelé récemment n’a trouvé une issue rapide et positive. Sur la déchéance de nationalité, sur l’état d’urgence, sur le travail, les projets se sont perdus dans les sables mouvants d’un débat tonitruant, querelleur et dommageable, en définitive, pour l’intérêt bien compris de la nation.

Une bonne fraction de la majorité reproche à François Hollande de pratiquer la politique quil n’avait pas annoncée. Ceux des socialistes qui enragent contre lui n’ont pas su se faire une raison : ils renvoient le chef de l’Etat à ses promesses de campagne électorale (c’était pourtant il y a quatre ans) et à son fameux discours du Bourget, comme si les aléas historiques ne contraignaient pas la direction d’un pays à s’adapter aux conjonctures inattendues. Certes, le président de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires