États-Unis : un talc pour bébé accusé d’être cancérigène

États-Unis : un talc pour bébé accusé d’être cancérigène

Marie Bonte
| 07.03.2016
  • États-Unis : un talc pour bébé accusé d’être cancérigène - 1

Johnson & Johnson vient d’être condamné à une peine de 72 millions de dollars (66 millions d’euros) aux États-Unis. Une peine sans précédent alors que 1 200 plaintes ont été déposées contre l’industriel dont le talc pour bébé, « baby powder », est soupçonné de provoquer des cancers des ovaires. Le tribunal de Saint-Louis, dans le Missouri, a été convaincu que l’usage quotidien du célèbre talc pour bébé a provoqué le cancer des ovaires, puis le décès d’une femme de 62 ans.

Il n...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires