L’USPO veut inscrire « substituable » sur l’ordonnance

L’USPO veut inscrire « substituable » sur l’ordonnance

Marie Bonte
| 02.03.2016
  • L’USPO veut inscrire « substituable » sur l’ordonnance-1

« Tous les médicaments prescrits sur cette ordonnance peuvent être substitués par votre pharmacien. » Telle est, en substance, la mention dont l’USPO souhaite doter toutes les ordonnances de ville.

L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine a soumis cette idée au comité de pilotage du générique présidé par Muriel Dahan, inspectrice de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS), et chargé de mettre en place un plan générique d’ici à l’automne.

Gilles...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 9 Commentaires
 
pharma grognon Pharmacien 07.03.2016 à 17h48

Pas d'accord ! N'importe quoi ou comment compliquer les choses quand elles ne sont déjà pas simples !! Cela reviendrait à "attendre" l'autorisation du médecin pour substituer... Joli méli mélo de Lire la suite

Répondre
 
cf Pharmacien 03.03.2016 à 16h59

L'urgence absolue serait déjà de rendre substituable l'upso et la fspf , et surtout leurs présidents qui ne perdent jamais le sourire, acceptant réformes après réformes,et signant tout sans Lire la suite

Répondre
 
Pierre T Pharmacien 02.03.2016 à 20h06

« « Tous les médicaments prescrits sur cette ordonnance peuvent être substitués par votre pharmacien. » ... sauf si le médecin a écrit non substituable en toutes lettres ou si vous préférez le princep Lire la suite

Répondre
 
PASCALE M Pharmacien 02.03.2016 à 18h35

« Demander cet effort supplémentaire au médecin est très louable. Dans les faits , et intervenant après le tiers payant généralisé, cela fera reculer le générique.
Est ce le but recherché ? »

Répondre
 
Pascal M Pharmacien 02.03.2016 à 18h06

le plus simple : responsabiliser les patients :

générique = tiers payant
princeps = on fait l avance des frais

plus de discutions interminables et les couleurs de boites ne feront plus ni Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires