Le RU486 pourrait servir au traitement de certains cancers du sein

Le RU486 pourrait servir au traitement de certains cancers du sein

Didier Doukhan
| 02.03.2016
  • Le RU486 pourrait servir au traitement de certains cancers du sein - 1

La mifépristone (RU486 ou Mifégyne), habituellement utilisé pour l’avortement, pourrait avoir un effet antitumoral dans le cadre d’un cancer du sein triple-négatif (CSTN), le sous-type le plus malin du cancer du sein. Telle est la conclusion d’études menées par Liu Rong, membre de l’Institut de zoologie de Kunming de l’Académie des sciences de Chine. Selon lui, l’administration de mifépristone à des souris a permis de ralentir la croissance tumorale des cellules du CSTN, et a réduit le...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter

Partenaires