En cas de Brexit, la Suède veut l’Agence européenne du médicament

En cas de Brexit, la Suède veut l’Agence européenne du médicament

Marie Bonte
| 01.03.2016
  • En cas de Brexit, la Suède veut l’Agence européenne du médicament-1

Les Suédois se portent candidats pour abriter l’Agence européenne du médicament (EMA) en cas de sortie du Royaume Uni de l’Union européenne. C’est en tout cas ce que propose Anders Blanck, directeur de la fédération suédoise de la branche pharmaceutique (De forskande läkemedelsföretagen (Lif) qui enjoint les lobbies de son pays « à se mettre dans les starting blocks ».

Si les Britanniques venaient à se prononcer en faveur d’une sortie de l’Union européenne, le 23 juin...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Réunion

À la Une Gestion de la formation : les dessous d'un choix Abonné

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et quatre syndicats de salariés viennent de conclure un accord de branche désignant l’OPCO des services de proximité, de l’artisanat et des professions libérales, alias OPCO Pepss, comme nouvel opérateur de compétences. Celui-ci sera chargé d'organiser et de gérer la formation professionnelle et l'apprentissage des salariés de... 5

Partenaires