Substitution - Polymédiqué et adepte du générique

SubstitutionPolymédiqué et adepte du générique

Evelyne Gogien-Oudry
| 29.02.2016

Qu’on se le dise ! Génériques et polymédication ne sont pas incompatibles, y compris chez le senior. Moyennant tout de même une vigilance accrue et, souvent, le maintien du même générique.

  • 40 % des plus de 75 ans prennet au moins 5 médicaments par jour

Quelques chiffres laissent à penser que la substitution peut être problématique chez les seniors. Tout d’abord, 70 % des personnes âgées de 75 ans et plus souffrent de maladies chroniques et sont polymédiquées.

Selon l’étude PAQUID 2012 qui fait référence, celles qui vivent à leur domicile consomment quotidiennement 4,5 médicaments et chaque ordonnance comprend en moyenne 3,4 traitements distincts. Une autre enquête menée par le LEEM (Les Entreprises du Médicament)...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires