Federgy dénoncent les pratiques de certains laboratoires

Federgy dénoncent les pratiques de certains laboratoires

Marie Bonte
| 26.02.2016
  • Christian Grenier, président de Federgy.

« Trop c’est trop », s’écrit la Chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacie, Federgy. Elle invite les pharmaciens à ne plus faire la promotion que des médicaments non remboursables de leur génériqueur habituel ainsi que des marques de distribution de leur groupement.

Cette mesure de rétorsion est destinée à mettre fin aux pratiques de certains laboratoires. Dans un communiqué, Federgy accuse plusieurs d’entre eux de contourner les centrales d’achat des groupements...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 11 Commentaires
 
Pierre T Pharmacien 02.03.2016 à 19h05

« Parce que les pratiques des groupements n'auraient pas eu, elles, d'autre dessein que de mieux contrôler les officines et d'évincer du circuit, et donc des conditions commerciales, les pharmacies re Lire la suite

Répondre
 
HERVÉ C Pharmacien 29.02.2016 à 20h05

« Nepenthes est à vendre depuis tant d'années .... le modèle est dépassé. »

Répondre
 
cf Pharmacien 27.02.2016 à 09h59

« Accepter des prix fabricants survitaminés, plus élevés que les prix de vente public dans certaines officines, là est le vrai scandale....Quand on peut lire prix fabricant ht :7.00 , prix de vente c Lire la suite

Répondre
 
AHMED B Pharmacien 29.02.2016 à 15h27

Et dans ce cas là , quels sont les arguments à opposer à MEL ou Carrefour?

Répondre
 
EDOUARD V Pharmacien 27.02.2016 à 09h53

« Lisez bien les conditions commerciales du contrat UPSA 2016, et vous verrez comment une grande marque fait la promotion des dispositifs médicaux vendus par qui veut bien les vendre... »

Répondre
 
AHMED B Pharmacien 27.02.2016 à 02h33

« Ce sont les groupements qu'il faut boycotter et non les laboratoires. Les pharmaciens paient une adhésion exorbitante sans aucune plus value ; une centrale d'achat sans intérêt avec des conditions r Lire la suite

Répondre
 
LAURENCE L Autre 28.02.2016 à 12h57

« Oui monsieur,
Beaucoup de consultants, comme moi, travaillent en direct et de façon "sur mesure" avec les pharmaciens titulaires pour cette même raison que vous évoquez si bien.
Certains groupeme Lire la suite

Répondre
 
AHMED B Pharmacien 29.02.2016 à 15h25

Je vous remercie .J'espère que tous les pharmaciens (adeptes comme dans une secte ) osent se remettre en cause et quitter ces groupements .

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 1

  • TransgenreAllaitement paternel

    Abonné
    dessin

    C'est une histoire à la fois inédite, curieuse et belle. Une histoire médicale où le genre, la pharmacologie et l'amour jouent des rôles... Commenter

  • Rougeole  La France en alerte

    Abonné
    vaccination

    Après le décès d'une jeune femme à Poitiers (Vienne) des suites de la rougeole, les autorités sanitaires redoutent que l’épidémie s’étende... Commenter

  • LévothyroxUn pharmacien reçu au ministère de la Santé

    Abonné
    huvelle

    François-Xavier Huvelle, titulaire dans le Nord, a tenté de se faire entendre auprès des pouvoirs publics pour obtenir le retour de... Commenter

Partenaires